Approche systémique et stratégique

Approche systémique interactionnelle

  • Approche Systémique : une vision d’ensemble du fonctionnement des systèmes,
  • Interactionnelle : une analyse du “comment ça fonctionne” au sein de ces ensembles (comment les relations s’articulent en leur sein),

Historique de l’approche systémique

La vision systémique est née au milieu du XXème siècle avec la découverte des mécanismes auto-régulés. Pour pouvoir effectuer des ajustements dans son environnement, un organisme a besoin de capacités d’action, bien sûr, mais aussi de prise d’information sur ce qui l’entoure. Cette découverte a donné naissance, entre autres, aux premières recherches sur les ordinateurs. Cette vision systémique et interactionnelle des phénomènes complexes (comme par exemple le monde du vivant et celui des humains), est de nos jours partagée par bon nombre de disciplines scientifiques. La biologie, l’écologie, les neuro-sciences, l’éthologie entre autres s’appuient sur les concepts de régulation, d’homéostasie, d’interaction, pour décrire leurs objets d’étude.

Approche systémique en thérapie

Dans le champ des sciences humaines, l’approche systémique consiste à observer les équilibres que les individus et les groupes (famille, équipe, entreprise…) constituent et maintiennent dans leurs relations à l’environnement.
Ces équilibres sont réalisés à travers les interactions (modalités relationnelles) qui s’établissent petit à petit entre les personnes concernées. Depuis notre naissance, nous apprenons les manières d’être, de faire, de penser qui favorisent cet équilibre toujours personnel. C’est ainsi que nous constituons notre identité et notre caractère. C’est aussi ainsi que les familles, les équipes de travail, les entreprises, les groupes humains de manière générale se distinguent les uns des autres par des caractéristiques singulières.
Cette construction de l’identité par la mise en place d’interactions favorisant un équilibre correct est confirmée par les recherches actuelles en neurosciences (Damasio).
Ces apprentissages se constituent petit à petit, depuis notre plus tendre enfance. Ils se renforcent ou évoluent en fonction des événements de notre existence. On peut les modifier mais, comme nous le savons par expérience, ce n’est pas toujours facile, parfois même très ardu.

Intervention stratégique

Les difficultés et problèmes que nous rencontrons dans notre vie sont la plupart du temps résolus rapidement. Il arrive cependant que l’équilibre global soit perturbé durablement, malgré les efforts répétés que nous faisons pour améliorer la situation. Dans ce cas, les apprentissages réalisés durant notre existence ne suffisent pas à rétablir un équilibre satisfaisant.
Les membres du « groupe de Palo Alto » ont cherché, à partir d’une perspective systémique, des manières efficaces et élégantes d’aider à résoudre ces problèmes.
L’approche stratégique offre un cadre méthodologique et pratique permettant de diagnostiquer les problématiques et d’aider les personnes concernées à résoudre leurs problèmes même complexes de façon durable.

Systémique et stratégique, cette approche développe d’abord une logique compréhensive et valorise le respect des personnes et des groupes dans leur vision du monde et leur position. Elle évite toujours d’aller à l’encontre des patients/clients et cherche l’alliance dans l’accompagnement qui permettra aux personnes de changer (« aïkido relationnel »).
Elle part d’un constat qui paraît simple mais qui heurte parfois fortement nos conceptions occidentales : quand on a essayé longtemps et fort quelque chose qui ne marche pas, il faut abandonner ces efforts voués à l’échec et essayer autre chose. Or, nous nous attachons à poursuivre les efforts et les « solutions » que nous pensons adéquates. Si ça ne marche pas, c’est qu’il y a quelque chose, quelque part, qui s’oppose et nous ne questionnons pas nos propres efforts.
L’approche systémique et stratégique aide les personnes concernées par des situations bloquées à abandonner leurs tentatives qui échouent pour pouvoir accéder à de nouvelles possibilités d’action en ayant à nouveau accès à leurs ressources.

Exemples concrets de mise en application

Les problématiques personnelles et relationnelles (domaine de la psychothérapie).

Comment résoudre des phobies, des peurs, des angoisses ? Comment sortir d’un état dépressif ? Comment résoudre des problèmes relationnels aigus (couple, famille, …) ? Comment enrayer des troubles alimentaires ? Comment dépasser ma méfiance généralisée (jalousie extrême, tendances paranoïaques) ? Comment vivre avec mon hypersensibilité (troubles borderline) ? etc.

Les blocages collectifs et organisationnels (domaine de l’accompagnement collectif et diagnostic organisationnel)

Les conflits internes au sein d’un service d’accompagnement médico social sont tels que même la chef de service ne peut plus assurer un fonctionnement adéquat au bénéfice du public, et les choses s’enveniment. Comment apaiser les tensions et retrouver un équilibre global permettant de se recentrer sur le travail et les missions ?
Dans une entreprise industrielle, le département de production voit ses performances stagner voire diminuer régulièrement. Toutes les mesures prises n’ont pas réussi à donner de résultat qui se maintienne dans le temps. Que se passe-t-il ? Les explications sont nombreuses an sein du département, et le plus souvent divergentes ou contradictoires. Comment sortir de cette situation bloquée ?

Les problématiques individuelles au travail (domaine du coaching professionnel)

Depuis des mois maintenant, ce Directeur de branche s’emporte régulièrement, autant vis à vis de ses collaborateurs que de ses collègues au sein du Codir. De nombreuses interventions et médiations ont été faites, en vain. Les performances s’en ressentent et le moral du directeur est au plus bas. Que faire ?
Cette responsable de contrôle de gestion se sent petit à petit sombrer dans le surmenage et la dépression, à force d’être dépassée par la masse de travail et les responsabilités à assumer vis à vis de ses collaborateurs. Les réorganisations et répartitions différentes du travail n’ont rien donné…
Ce cadre d’une PME est en arrêt depuis 3 mois, et sa tentative de retour au travail s’est soldée par un échec, il a été incapable de revenir après 2 jours. Il a l’impression de ne plus être bon à rien, se sent jugé par ses collaborateurs et ses collègues et anticipe le moment où il devra être licencié. Que faire ?